La Coulonche

logo du site
  • La Coulonche
  • La Coulonche
  • La Coulonche
  • La Coulonche
  • La Coulonche
  • La Coulonche
  • La Coulonche
  • La Coulonche
  • La Coulonche

Accueil du site > HISTOIRE DE LA COMMUNE > Une page de la dernière guerre

Une page de la dernière guerre

drapeaux

Stele

Discours prononcé par Bruno LOUISE, maire de la Coulonche en juillet 2015 

Le dimanche 4 juillet 1943 un bombardier quadrimoteur américain du type B-17 s’est approché de La Coulonche en venant du Sud et en volant à une altitude de 1500 mètres environ. Poursuivi par des chasseurs allemands, l’appareil semblait en difficulté, une épaisse fumée noire s’échappait de l’un de ces moteurs et il perdait rapidement de la hauteur. Peu après on pouvait apercevoir quitter l’appareil en deux groupes de trois, six grosses boules blanches se balançant dans le ciel : l’avion désemparé perdant toujours de l’altitude décrit une courbe, semblait se redresser puis s’est écrasé dans une prairie.”

C’est ainsi que André Rougeyron, grand résistant et maire de Domfront d’après-guerre a décrit le crash de la “forteresse volante” qui tomba au Val-de-Vée ce jour d’été de 1943. Trois des occupants du B-17 n’ont pas pu évacuer le bombardier à temps et sont morts lors du crash. Leurs noms figurent aujourd’hui sur cette petite stèle en leur souvenir. Ceux qui ont réussi à sauter en parachute survivront tous à la guerre sauf un.

Le Sergent Francis “Bud” Owens sera caché par la résistance à La Coulonche, Sainte Opportune et Champsecret avant de partir en direction de Paris. Il y restera plus de 6 semaines, aidé à nouveau par de nombreux français qui accepteront de le cacher au risque de leurs propre vies. Il arriva à Saint Girons le 22 octobre 1943. Accompagné de 5 autres aviateurs américains et de 6 jeunes officiers français il entama la traversée des Pyrénées pour essayer d’atteindre l’Espagne. Victime d’une tempête de neige, exténué, il n’atteindra jamais son but. Il succombera ainsi que deux autres aviateurs américains, le 25 octobre 1943 près de Port d’Arinsal. Leurs corps ne seront retrouvés qu’en 1950. Bud Owens repose aujourd’hui au cimetière militaire américain des Ardennes en Belgique.

Mme Colleen Brennan et Mlle Hayley Hulbert niece et petite niece du Sgt Owens

Mme Colleen Brennan et Mlle Hayley Hulbert, nièce et petite nièce du Sgt Owens, accompagnées de Mr Louis Hatet, petit-fils du résistant Ornais André Rougeyron qui aida Bud Owens en 1943, entreprendront ce meme trajet cette semaine. Ils partiront de La Coulonche pour aller jusqu’en Andorre et termineront leur voyage au cimetière où repose le Sgt. Owens. Leur voyage sera filmé dans le but de préserver sa mémoire et celle de ceux qui l’ont aidé. La commune de La Coulonche est heureuse de pouvoir participer à ce projet et nous leur souhaitons un bon voyage.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF